.

2- Je m'engage au quotidien

OBJECTIFS

  • Identifier des formes d’engagements que chacun.e vit déjà au quotidien
  • Réfléchir à d’autres formes d’engagements individuelles possibles

DESCRIPTION

Au cours de cette activité, les participant.e.s seront amené.e.s par groupes de 3 à s’exprimer et s’interroger mutuellement sur leurs engagements quotidiens, et les choses sur lesquelles ils ou elles pourraient s’engager à l’avenir.

COMPÉTENCE(S) MAJEURE(S) ACQUISE(S)


  • Parler de soi, de ses expériences
  • Prendre du recul et analyser son expérience
  • Réfléchir à ses capacités d’agir
  • Etre à l’écoute des autres

SOCLE COMMUN

Domaine 2 : les méthodes et outils pour apprendre
Coopération et réalisation de projets

Domaine 3 : la formation de la personne et du citoyen
Expression de la sensibilité et des opinions, respect des autres

DURÉE

50'

RESSOURCES



/

MATÉRIEL NÉCESSAIRE


  • des feuilles de brouillons pour prendre des notes dans chaque groupe d’interviews
  • une feuille A4 par personne
  • pâte à fixe ou scotch pour affichage

MÉTHODE SUGGÉRÉE

POUR COMMENCER (5'): Répartir les participant.e.s par groupes de 3.
Ecrire au tableau le thème de l’activité “Mon engagement quotidien”, ainsi que les deux questions sur lesquelles les groupes discuteront :
  • Aujourd’hui, quels sont mes engagements quotidiens ?
  • Sur quoi j’aimerais m’engager dans mon quotidien à l’avenir ?

ÉTAPE 1 (30') : le groupe d’interview mutuelle
- Expliquer le principe du groupe d’interview mutuelle : à tour de rôle dans chaque groupe, une personne présente son expérience d’engagements aux deux autres, en répondant aux deux questions. Les deux autres personnes l’écoutent, peuvent prendre des notes si elles le souhaitent, et lui posent des questions, afin de l’aider à approfondir sa pensée et ses explications. L’idée est d’aborder les engagements que les participant.e.s vivent dans la vie de tous les jours. A titre d’exemple, on pourrait aborder : ses choix de consommation (alimentaires, de vêtements, etc.), la gestion de l’énergie ou de l’eau à la maison, ses activités de loisirs, les transports que l’on utilise, etc.
- Au bout de 10 min, on passe à une autre personne qui s’exprime à son tour en étant questionnée par les deux autres.
- Au bout de 10 min encore, c’est à la troisième personne de s’exprimer.
ÉTAPE 2 (10') : synthèse mots-clés
- Lorsque les trois participant.e.s se sont exprimé.e.s, il est possible de proposer une forme de restitution. Sur cette méthode, il ne faut pas avoir pour objectif de retranscrire toutes les discussions à l’ensemble du groupe, ce serait très fastidieux. On peut cependant proposer à chaque groupe de noter sur une affiche pour chaque personne des mots clés qui montrent les grandes lignes. On pourra utiliser un code couleur pour distinguer l’engagement quotidien actuel et les envies futures d’engagement.
- Les différentes feuilles de mots-clés peuvent être affichées dans la salle. Si le groupe dispose de plus de temps, on peut revenir sur chaque affiche collectivement pour voir ce qui en ressort.
ÉTAPE 3 (5') : Retour sur l’activité
Proposer aux participant.e.s un rapport d’étonnement en une ou deux phrases : "Qu’est-ce qui vous a surpris dans ce que vous avez appris aujourd’hui ?"

VARIANTES OU PROLONGEMENTS

Différents prolongements peuvent être imaginés sur cette activité :
  • Il est possible d’approfondir les envies et idées de formes d’engagements futures qu’ont énoncées les participant.e.s, à travers une activité de recherche documentaire, individuelle ou collective. Ces éléments peuvent amener à discuter du passage de l’engagement individuel quotidien à l’engagement collectif. Ce thème est abordé dans les activités Du Je au Nous et Les acteurs de l'engagement : le défi !
  • Réagir et débattre sur des expériences d’engagements quotidiens. Ex : Famille Zéro Déchets
  • Réaliser un outil de sensibilisation, pour inciter les autres à s'engager (campagne d’affichage, vidéos, etc.).

DISCUSSIONS ET PERSPECTIVES

  • Est-ce que chacun porte une responsabilité individuelle, et doit s’engager au quotidien pour l’intérêt collectif ?
  • Est-il possible de s’engager dans son quotidien par exemple sur sa consommation sans que cela soit synonyme de contraintes, d’effort, de privation ?