3.

MON OPINION

2 - Parole(s) : partager nos opinions

OBJECTIFS

  • Expérimenter l’expression de son opinion au sein d’un groupe et apprendre à écouter celle des autres
  • Réfléchir à l’intérêt, à l’organisation et aux limites de la discussion collective

DESCRIPTION

Au cours de cette activité, les participant.e.s seront amené.e.s à échanger leurs points de vue et réfléchir ensemble sur une problématique (en lien avec l’Europe) par petits groupes, en utilisant un outil de répartition de la parole différent pour chaque groupe. Des rapporteur.e.s tournant.e.s pourront naviguer dans les groupes, découvrir les différentes méthodes utilisées et observer l’avancée des réflexions ainsi que les difficultés éventuelles rencontrées.

COMPÉTENCE(S) MAJEURE(S) ACQUISE(S)


  • Exprimer son opinion sur un sujet
  • Être à l’écoute des autres
  • Participer à une réflexion collective

SOCLE COMMUN

Domaine 1 : les langages pour penser et communiquer
Comprendre, s'exprimer en utilisant la langue française à l'oral et à l'écrit

Domaine 3 : la formation de la personne et du citoyen
Expression de la sensibilité et des opinions, respect des autres

DURÉE

50'

RESSOURCES


Document PDF joint en annexe, comprenant :
  • la description des différentes méthodes de répartition de la parole à faire expérimenter par les groupes
  • la fiche d’observation pour les rapporteurs


MATÉRIEL NÉCESSAIRE


  • Disposition de l'espace permettant le travail en quatre groupes, et une circulation facile des rapporteur.e.s
  • Feuilles de paperboard pour que chaque groupe ait la possibilité de noter de façon visible les idées avancées

MÉTHODE SUGGÉRÉE

POUR COMMENCER (5'): Définir un thème de discussion. Pour gagner du temps, il est conseillé d’avoir défini ce sujet en amont : avec les participant.e.s (en choisissant collectivement, ou en faisant un tirage au sort par exemple) ou au choix de l’enseignant.e ou de l’animateur.trice.
Exemple de discussions :
  • Quelles améliorations concrètes l’Union Européenne peut-elle mettre en oeuvre dans le domaine culturel et éducatif pour renforcer le sentiment d’appartenance et de citoyenneté européenne des jeunes ?

Annoncer aux participant.e.s que la séance sera consacrée à vivre un temps d’échange et de réflexion collective, en petits groupes, sur le thème choisi. L’idée est de prendre le temps d’approfondir la problématique, de partager son opinion sur la question voire formuler des propositions si les participant.e.s le souhaitent.

Chaque groupe devra discuter selon une méthode imposée, avec un outil de circulation de la parole (cf. fichier joint). En fonction de la méthode, il peut être nécessaire de désigner une personne qui sera en charge de distribuer la parole. Dans chaque groupe, il sera également désigné au départ un.e rapporteur.e. Cette personne sera amenée, lorsque l’enseignant.e ou l’animateur.trice en donnera le signal (au bout de 10 minutes), à tourner pour participer à la discussion d’un groupe différent. Le ou la rapporteur.e devra remplir la fiche exercice, pour analyser ce qui se passe dans les groupes.
ÉTAPE 1 (5') : Mise en place.
Constituer 4 groupes. Distribuer à chaque groupe une fiche exercice qui leur indiquera la méthode de discussion à utiliser.
Demander à chaque groupe de désigner un.e rapporteur.e, qui sera donc amenée à se déplacer.
ÉTAPE 2 (25') : Discussions en groupe.
Pour faciliter la discussion, quelques points à énoncer/rappeler :
  • il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réflexion, chacun.e peut donner son avis, il est important d’accueillir les propositions des autres et d’y réfléchir en évitant tout jugement
  • cependant, toute expression n’est pas autorisée : on ne peut (et la loi l’interdit), proférer des paroles incitant à la haine, à la violence, ou à une forme de discrimination envers une personne pour des raisons d’appartenance religieuse, de genre, d’opinion politique, de nationalité, d’origine sociale ou géographique, d’orientation sexuelle, etc.
  • l’exercice demande l’implication de toutes et tous
  • la parole est libre, l’enseignant.e ou l’animateur.trice intervient un minimum dans le fond des discussions, les rapporteur.e.s viennent réaliser des observations sur la forme de la discussion et la dynamique des interactions entre les participant.e.s, mais ne doivent pas s’appesantir sur les éléments concrets échangés.

Au bout de 10 minutes, chaque rapporteur.e se dirige vers un autre groupe. Chaque rapporteur.e observera deux groupes différents, et remplit pour chacun une courte fiche d’observation (cf. fichier joint). Après la deuxième session de 10 minutes, proposer aux rapporteur.e.s 5 minutes pour finir de remplir leurs tableaux et sélectionner ce qui leur paraît le plus marquant.
ÉTAPE 3 (10') : Retours en plénière.
Chaque rapporteur.e réalise un retour sur un groupe, les autres rapporteur.e.s peuvent compléter s’ils.elles ont observé des choses supplémentaires ou différentes.
ÉTAPE 4 (5') : Conclusion.
Quel est l’intérêt de tels temps d’échanges ? Qu’est-ce qui peut en émerger ?
Quelles peuvent être les difficultés à échanger en groupe ? Comment est-il possible d’éviter ces difficultés ?

VARIANTES OU PROLONGEMENTS

Si vous disposez de plus de temps, vous pouvez laisser chaque groupe décider de son thème de discussion, en lien avec la thématique européenne, consacrer davantage de temps aux débats et à l'analyse des rapporteur.e.s, proposer d’autres méthodes d’échanges. Enfin, vous pourrez conclure la séance par l’animation d’un temps permettant à chacun.e de partager son ressenti sur l’expérience vécue.

DISCUSSIONS ET PERSPECTIVES

/