Participe Présent

Débat mouvant | L’écologie en questions

Objectifs

Objectifs

  • Prendre connaissance des arguments contradictoires sur une question qui fait débat
  • Exprimer un point de vue et écouter les arguments des autres
Description

Description

Au cours de cette activité, les participants seront amenés à participer à un débat mouvant afin d'échanger sur plusieurs idées reçues ou propositions concrètes concernant le développement durable.

Compétence(s) majeure(s) acquise(s)

Compétence(s) majeure(s) acquise(s)

Améliorer et mettre à l’épreuve ses compétences de communication au sein d’un groupe (expression, écoute, argumentation, prise en compte de l’avis des autres).

Socle commun

Socle commun

  • Domaine 1 : les langages pour penser et communiquer

Comprendre, s’exprimer en utilisant la langue française à l’oral et à l’écrit

  • Domaine 3 : la formation de la personne et du citoyen

Expression de la sensibilité et des opinions, respect des autres

Durée

Durée

50 minutes
Ressources

Ressources

Matériel nécessaire

Matériel nécessaire

  • Salle aménagée pour favoriser les déplacements des participants et/ou le travail en petis groupes
  • Éventuellement projection sous forme de powerpoint ou impression sur grand format des questions qui seront posées lors du débat

Méthode suggérée

Étape 1 (5 minutes) :

Expliquer le principe du débat mouvant et instaurer des règles de prise de parole :

  • Le débat mouvant consiste à proposer à un groupe des affirmations, dont la formulation permet aisément de se définir comme étant « d’accord » ou « pas d’accord » avec elles. Par exemple : “il faut imposer deux repas végétariens par semaine à la cantine”.
  • Les participants doivent se positionner à des endroits différents de la salle, selon qu’ils sont “d’accord” ou “pas d’accord”. Variante possible : les participants indécis ont la possibilité de se placer au milieu de la salle sur ce qu’on appellera “la rivière du doute”.
  • Selon les règles de prise de parole, chaque camp développe ses arguments et tente de convaincre les participants du camp adverse (et les éventuels indécis), qui peuvent alors changer de camp.

Étape 2 (30 minutes) :

Énoncer chaque affirmation (5 à 10 minutes de débat par affirmation). Pour chacune :

  • Laisser un temps de réflexion aux participants pour réfléchir à leur positionnement et construire leur argumentation, puis leur demander de se positionner dans l’espace, selon qu’ils sont “d’accord” ou “pas d’accord”.
  • Chacun développe ensuite son argumentation et tente de convaincre les participants du camp adverse et les éventuelles personnes indécises.
  • Une fois que tous les participants se sont exprimés ou que les arguments commencent à se répéter, clôturer le débat en faisant la synthèse des arguments exprimés, en apportant des compléments d’information (et en nuançant au besoin) et en développant les arguments manquants.
  • L’intervenant facilite le passage de la parole entre les différents camps.

Suggestions d’affirmations :

  • L’écologie, c’est un problème de riches.
  • Il faut imposer deux repas végétariens par semaine à la cantine.
  • Il faut dépenser du budget pour plus de plantes dans l’établissement scolaire.
  • Il faut qu’on limite tous notre utilisation plaisir d’internet à 1 heure par jour.
  • Il faut interdire la publicité pour les fast-foods.
  • Il faut interdire les animaux sauvages en captivité (zoos, cirques…).
  • Il faut interdire les vols aériens intérieurs en France.

Étape 3 (15 minutes) :

Proposer un retour individuel. Par exemple, sur la proposition qui a créé le plus de débats, chaque participant écrit un paragraphe résumant sa position et les trois arguments qu’il ou elle estime les plus solides.

Variantes et prolongements

Sur le fond, le débat peut également porter sur d’autres propositions issues ou inspirées de la Convention Citoyenne pour le Climat, certaines pouvant être formulées de manière volontairement plus clivante pour répondre à la logique du débat mouvant.

Par exemple : il faut limiter la vitesse à 110 km/h sur les autoroutes ; la climatisation ne doit être utilisée que lorsque la température est supérieure à 30°C, etc.

Si vous disposez de plus de temps, vous pouvez compléter ou approfondir un sujet avec une seconde séance, en utilisant la méthode de la plaidoirie (voir la fiche n°2 de l’étape Débattre : Plaidoirie : trafic aérien, faut-il interdire les vols intérieurs ?).

Discussions et perspectives

Dans votre vie quotidienne, avez-vous l’impression de renoncer à certaines choses pour contribuer à lutter contre le réchauffement climatique ? Seriez-vous prêt à certains renoncements ? Lesquels et pourquoi ?

Vous souhaitez échanger sur le parcours ?

Pourquoi pas discuter du programme avec notre communauté ? Partagez vos expériences et vos questions, parlez de vos adaptations et améliorations. Retrouvez-nous sur le groupe Facebook dédié.